Maurice Zundel – face à la faute

“[Face à la faute, la notre ou celle des autres] inutile de rester en soi et d’obliger les autres, en les confondant et en les humiliant, à se retrancher dans leur amour-propre. Il n’y a qu’une seule chose à faire : ouvrir l’espace, laisser entrer la lumière, ouvrir les volets de son âme pour que le soleil de Dieu y entre et retrouve avec bonheur cet amour qui n’a jamais cessé d’être en nous et de nous attendre. C’est là l’humilité.”

Maurice Zundel, théologien suisse (1897-1975) -Extrait de “Silence, parole de vie.”