L’homme habillé tout en vert

Aujourd´hui, j’ai vu un homme habillé tout en vert. Il avait l’air d’une grenouille, ou plutôt d’un crapaud. Il était joufflu donc, un crapaud me semble plus adéquat.

Il marchait en trainant une valise couleur lilas. Mais qui aurait une idée aussi saugrenue que d’avoir une valise couleur lilas ? Un crapaud peut-être. Je ne sais pas.

Elle ne paraissait pas lourde cette valise, et pourtant il la trainait. Elle sursautait sur chaque pavé cette valise, marquant le pas comme les colporteurs d’antan .

L’homme habillé tout en vert a monté la rue et s’est arrêté juste au coin, vous savez là où Madame Petit tient son établissement.

Il s’est assis sur sa valise couleur lilas et, de la poche intérieure de son veston, a sorti un petit papier tout blanc.

Son veston était aussi vert que son pantalon.

Il a déplié le papier qui a pris de la taille et qui s’est déployé en un énorme accordéon.

L’homme habillé tout en vert s’est alors mis à jouer. Et de son accordéon blanc est sortie une musique rose. Oui rose! Rose comme une ombrelle de printemps.

Là au coin de la rue, juste où Madame Petit tient son établissement.

De ma fenêtre, je l’ai écouté très attentivement.

Ne me dites pas que je suis la seule à l’avoir entendu, cet homme habillé tout en vert qui jouait la musique du printemps !

Kenza.

—-

Inspiration: C’est le printemps au Mexique et les Jacaranda commencent à fleurir avec leurs fleurs, oui vous avez devinez, couleur lilas.