Le cœur est une vaste maison

Le cœur est une vaste maison avec de larges fenêtres qui restent grandes ouvertes en toutes saisons.

Les êtres qui croisent notre temps y viennent et s’y reposent au milieu de vieilles choses à l’ombre du vent.

Et ceux qui nous ont aimés portent une traîne ondulante et frêle comme un pétale de cerisier.

En entrant, ils posent sur nos têtes une couronne d’amour, une couronne si légère qu’avec délice, elle devient lumière et illumine cette vaste maison aux vastes fenêtres.

Kenza.

Un poème que j’ai écrit il y a quelques années et que j’ai eu envie de publier aujourd’hui, comme ode à l’amitié sincère.